Le bon numéro

Le bon numéro

Henriette Bernier

Elle n'est pas méchante, Marcelline, mais les années, les épreuves, la vie l'ont rendue méfiante, elle s'est endurcie depuis la mort de son homme. Lui reste son grand fils et sa ferme qu'elle garde sous son emprise vigilante. Dans son village au nord de la Meuse, on la surnomme même la " sentinelle ", toujours prompte à dégainer ses jumelles. 
Une jolie fleur venue de l'Est, comme d'autres compatriotes en cette année 1933, arrive pour travailler en France. 
Elle est tout ce que Marcelline n'est plus...